Définition et structure du cheveu

Un cheveu se divise en deux grandes parties : le follicule pileux et la tige.

Le follicule pileux , appelé plus communément racine, est la partie vivante du cheveu, et le siège d’une importante activité biochimique et métabolique. Celle-ci conduit au veloppement et à la croissance de la tige. Il a une composition très complexe, nous expliquerons donc sa structure et son fonctionnement de bas en haut.

 


Organisation interne du follicule pileux
 

Organisation interne du follicule pileux (1)

 

 

Le bulbe pilaire, comprenant muscle arrecteur et papille dermique, correspond à la zone de prolifération des cellules du follicule pileux.

 Au fond de celui-ci se trouvent deux types de cellules : les kératinocytes et les mélanocytes. Ces derniers synthétisent la mélanine avant de la transférer dans la tige. La synthèse des molécules de kératine se fait quant à elle au centre du bulbe à partir des kératinocytes. Ils se durcissent, puis perdent leur activité biologique et meurent. Tous les mécanismes cités précédemment se produisent avant le passage devant la glande sébacée.

Dans la partie supérieure du bulbe les cellules toutes mélangées commencent à se différencier et forment deux gaines épithéliales : une interne et une externe qui entourent le follicule pileux.

Petit à petit la tige pilaire va émerger du cuir chevelu, se libérant des deux gaines qui l’auront entourée tout au long de sa « synthèse ». C’est  cette intense activité de synthèse cellulaire qui assure la croissance de nos cheveux.

A la sortie de la tige pilaire, les sébocytes synthétisés par les glandes sébacées peuvent se rompre mais cela dépend du type de cuir chevelu. La substance grasse que les sébocytes sécrètent en se rompant -le sébum- sert à lubrifier le cheveu. Il est responsable des « cheveux gras » pour les glandes surproductrices de sébum. 

 

 

La partie visible par tous, la tige pilaire, est considérée comme étant la partie inerte du cheveu. Quand nous l’observons, nous nous rendons compte qu’elle est constituée de cellules mortes remplies de kératine. La tige pilaire une fois construite ne subit plus de modifications de l’intérieur, c’est pourquoi toute modification de forme, de couleur ainsi qu’un quelconque dommage de cette partie ne pourra se faire que par un apport extérieur.

 

Elle est organisée selon trois couches :

 

- la moelle, colonne centrale qui peut être peu ou pas du tout pigmentée et dont la constitution n’a pas de grande importance pour notre étude

 

- le cortex, représentant 90% du poids total de la tige pilaire et contenant les molécules de mélanine, responsables de la couleur du cheveu

 

- la cuticule, enveloppe protectrice du cheveu. Les molécules de kératine la composant ne sont pas pigmentées mais cornées : elles constituent des « écailles ». Les qualités de brillance, douceur ainsi que celles du démêlage plus ou moins facile des cheveux vont dépendre du bon état des molécules constituant la cuticule.

 

Couches concentriques de la tige pilaire

Couches concentriques de la tige pilaire (2)

 


 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site